Pourquoi utiliser l’aloe vera ?

La pulpe d’Aloès Forever peut remédier aux besoins du cheval vivant en box une bonne partie de l’année (à peu près 22 heures sur 24). Cependant, il est indispensable de rappeler les principes généraux de l’Aloe Vera avant de décliner ses vertus pour le cheval autour de quelques exemples précis.

Les bienfaits de l'aloe vera pour les chevauxLa biodisponibilité des nutriments

Une qualité majeure de l’Aloe Vera est sa concentration dans l’eau pour former un mucilage. Composé du limbe de la feuille, c’est cette dissolution qui détient les éléments nutritifs que nous connaissons. Dans les médecines alternatives, c’est la biodisponibilité des nutriments (sels minéraux, vitamines, etc.) qui est recherchée. Autrement dit, la faculté avec laquelle ces substances alimentaires vont être absorbées.
C’est d’ailleurs la paroi intestinale avant tout qui, au moyen de ses récepteurs, détermine l’ingestion ou non de ces substances dans l’organisme. Plus la substance présente des propriétés saines pour le corps mieux et plus vite surtout elle est assimilée. Par exemple, les vitamines de synthèse, l’alimentation industrielle, les médicaments ou les substances chimiques réclament à l’organisme un travail supplémentaire et par voie de conséquence un temps plus long pour les absorber. C’est donc une dépense énergétique en plus, un surplus de déchets pour le corps à évacuer et une perte déraisonnable des apports fabriqués artificiellement.
L’Aloe Vera comprend de la biotine, une vitamine du groupe B reconstituée par la flore du côlon du cheval. D’ailleurs, des vitamines B de synthèse sont régulièrement administrées aux équidés qui ont un crin abîmé ou une faiblesse au niveau des sabots. Mais ces vitamines de synthèse sont mal assimilées par le corps. Les carences de l’équidé devraient plutôt être l’objet d’une réflexion en profondeur sur un traitement naturel assurant une mise en œuvre normale et saine.

L’aloe véra pour le bon équilibre physiologique du cheval

Le cheval est un mammifère herbivore qui a su admirablement s’adapter au fil des siècles. A l’état sauvage, le cheval se meut dans de vastes étendues et se nourrit de la flore qu’il rencontre au cours des différentes saisons. Il est habitué à ingurgiter des végétaux copieux en cellulose. Cette dernière est consommée comme de la nourriture et sera par la suite recomposée en vitamines, lipides, acides aminés, etc. puis directement assimilés.
En revanche, le régime alimentaire du cheval domestique vivant en box est davantage modifié avec notamment de la nourriture déshydratée servie en 2 ou 3 fois par jour, sans relation sociale avec ses semblables. Pourtant, le cheval est un animal grégaire avec un comportement social bien établi indispensable à sa santé. Un déséquilibre social peut, par exemple, provoquer chez le cheval un dysfonctionnement de sa flore intestinale et d’autres insuffisances plus ou moins importantes. C’est pour cela que dans les écuries sont distribués des compléments alimentaires souvent onéreux, de synthèse en poudre plus ou moins adaptée à l’organisme de l’équidé. De surcroît, le cheval est si fragile des intestins qu’il est indispensable d’en prendre compte en lui faisant de l’exercice et en équilibrant sa nourriture. L’Aloe Vera est à ce propos un excellent remède pour le bien-être du cheval. Les cas suivants l’attestent.

Un remède contre le stress et le transit

Un cheval vivant en box avec une nourriture de type granulés et fourrage est exposé à la colique et à des états de stress avant sa préparation. Vous pouvez distribuer de la pulpe d’Aloès (entre 40 et 60 ml quotidiennement) 2 fois par jour pendant 30 jours. Selon les effets observés, il convient de continuer ou non avec une quantité moindre. Il est même fort possible que vous observiez une nette amélioration sur le comportement et la digestion du cheval. L’Aloès en raison de sa composition en eau naturelle et en anthraquinones agit sur le transit de l’animal. Mieux encore, l’Aloès soulage les douleurs relatives à la digestion et le cheval s’en retrouvera plus apaisé. L’eau végétale de l’Aloe Vera s’accorde idéalement à sa nourriture et répond aux besoins physiques du cheval. Ce remède est le résultat d’une étude clinique effectué sur un cheval souffrant de coliques. Son état s’est amélioré après l’administration journalière de pulpe d’Aloe Vera Forever.

Remede pour un cheval stressé et sujet aux ulcères

Un remède contre l’amaigrissement et l’apathie

Un cheval en mauvais état, chétif, triste, avec le poil terne et un manque d’appétit. Les traitements vermifuges et antiparasitaires sont effectués ainsi que les anti-inflammatoires traditionnels. Aucune amélioration. La vétérinaire a tout tenté pour le bien-être de cette jument, mais rien n’y fait. Sa propriétaire en ultime solution décide de lui administrer tous les jours 60 ml de pulpe d’Aloès. Au terme d’un mois de traitement, une sérieuse amélioration est observée.
Sans plus d’informations supplémentaires sur les symptômes, nous pouvons en déduire que la pulpe d’Aloès par sa composition en nutriments a contribué à l’amélioration générale de l’état de l’animal. Régulièrement, la médecine vétérinaire traditionnelle néglige les effets secondaires des traitements médicamenteux sur la flore intestinale de l’équidé. En effet, elle est fondamentale dans la bonne santé du cheval.

Un remède contre les inflammations

Un cheval de concours de saut d’obstacles a des tendinites à répétition, un engorgement sur les pattes (précisément sur les canons). En fin de compte, l’animal souffre d’inflammations chroniques. L’animal peut suivre une cure de pulpe d’Aloès ou de pulpe de Freedom. Pendant les compétitions, vous pouvez en administrer jusqu’à 100 ml par jour, et ce, toujours en 2 fois. Il est à noter que ces traitements ne sont pas considérés comme des produits dopants. En revanche, en période d’entraînement, vous pouvez réduire la dose à 50 ml entre 1 et 3 mois. Bien entendu, les quantités prescrites sont soumises à la nature de l’animal et à ses particularités physiques

Un remède contre les troubles respiratoires

En hiver, le cheval tousse dans son box. Il fait de l’allergie, des infections virales, de l’emphysème, etc. Les causes sont multiples. Après le diagnostic du vétérinaire et le traitement administré à l’équidé, vous pouvez lui donner de la pulpe d’Aloès en guise de complément alimentaire. Les qualités modératrices du système immunitaire vont participer au rétablissement des troubles infectieux et respiratoires. Le résultat anti-inflammatoire des épithéliums régénère l’état de l’appareil respiratoire en réduisant les irritations et la toux. Entre 60 et 100 ml est prescrit à l’animal sur une période de 30 jours au minimum. Généralement, un autre complément alimentaire est de rigueur pour lutter contre les troubles respiratoires à l’exemple de la Propolis.

Un remède pour la récupération et la cicatrisation

La pulpe d’Aloès est toujours judicieuse pour les animaux fatigués, une convalescence, les vieux chevaux, après un acte de chirurgie ou une mise bas compliquée pour la jument. La venue du vétérinaire est indispensable pour un examen médical complet du cheval. Une baisse de tonus, une perte de poids, un pelage terne ont la possibilité d’être revitalisé par un complément alimentaire comme celui de la pulpe d’Aloès à raison de 20 à 100 ml par jour selon le degré du déséquilibre.
Depuis l’antiquité, l’Aloe Vera est également réputé pour ses bienfaits de cicatrisation. Toutes les études concordent sur la qualité et la vitesse de cicatrisation par un usage local de la pulpe d’Aloe Vera. De récentes études scientifiques ont même révélé que l’Aloe Vera augmente de 6 à 8 fois la fabrication de cellules fibroblastes. Sans compter qu’elle contient des pouvoirs anti-inflammatoires et antiseptiques. Des effets non-négligeables pour la santé d’un équidé.

Travailler dans le milieu équestre avec Forever Living Products